Logo_centre_ceramique_la_borne

> Contacts
> Horaires
> Espace Presse
> Partenaires
Newsletter >
Jean-Luc Pinçon
version française english

Jean-Luc Pinçon portrait Jean-Luc Pinçon

Contact :
Les Noues
18110 Saint Martin d'Auxigny
Tél. : 00 33 (0)2 48 64 62 64
Courriel

Visite sur rendez-vous.
Né en 1952 : Etudes d'Arts plastiques à l'Université de Paris 1 : en parallèle, apprentissage (préparation de la terre, coulage, calibrage, tournage, émaillage, cuisson au bois) chez Jacques Vilain.

 

 

RENDRE A LA TERRE

J’utilise aujourd'hui un four électrique pour ne pas être dépendant du hasard: la transformation des argiles en céramique est un acte délibéré, et si je pratique de nombreuses recherches et expérimentations sur la couleur, la texture, la matière, ses possibilités et ses limites, c’est pour en tirer des signes de mon langage plastique personnel, utilisés pour exprimer ce qui en moi se forme d’une manière non verbalisable, pour rendre visible ma façon d’être au monde et rendre visible le monde qui s’offre à moi. J’ai choisi l’argile parce que c’est la Terre, parce qu’elle est malléable, tactile, docile et indocile, parce qu’on croit l’entendre s’installer dans l’espace quand elle est contrainte par la main du tourneur, parce qu’elle a les senteurs fraîches de l’aurore, parce qu’elle s’accroche aux doigts, parce qu’elle est fragile extrêmement et dure, parce qu’elle a du corps, de l’épaisseur et du poids, parce qu’elle est durable infiniment, parce que les blanchâtres et ternes barbotines se transmuent en de douces teintes satinées, comme si l’on passait de simples valeurs de gris à la couleur dans l’éblouissante tourmente au cœur du four clos: et l'on a beau scruter par cet orifice qu’on appelle regard, on ne voit que volutes, tourbillons, silhouettes, lumières et brillances parfois.
Lorsque je défourne dans mon atelier paisible après ce qui fut une épreuve du feu, un champ de bataille secret où rien ne meurt mais où tout prend vie, j’ai la joie primitive d’entendre la roche se refroidir en un somptueux concert de clochettes, les cris sublimés des matières qui en un dernier combat trouvent le repos.
Comme si j’avais réussi à rendre à la Terre ce que je ne puis donner aux Hommes.

Galerie :


Mentions légales -
© Centre céramique contemporaine La Borne